Gérer le stress au quotidien

Le stress empoisonne l’existence au sens comme au figuré : il rend la vie désagréable et maladive.
Dans cet article je ne vais pas m’intéresser aux différentes causes du stress, à savoir biologiques, socioculturelles, psychodynamiques … mais celles du quotidien.

De nombreux événements peuvent avoir un impact direct sur notre stress :

  • les sollicitations constantes de notre entourage, qu’il soit professionnel et/ou personnel
  • le bruit, l’espace de travail, les conditions de travail, le confort de son habitat …
  • les insatisfactions personnelles, les besoins non satisfaits, les restrictions de liberté individuelle
  • le manque de confiance en soi, d’estime de soi, le sentiment de ne pas être reconnu.e, respecté.e
  • les problèmes de santé, le manque de sommeil
  • les difficultés relationnelles avec les proches, les collègues, la hiérarchie, les clients …
  • les changements de routine : arrivée d’un enfant, déménagement, perte d’un emploi, nouvel emploi, panne de voiture
  • la transformation du corps par une grossesse, la prise de médicaments, le stress..

Je pourrais continuer cette liste mais ce qui importe c’est de pouvoir identifier les sources du stress et pouvoir y remédier pour se sentir mieux et se calmer. Voici quelques pistes pour gérer votre stress du quotidien qui ne coûte rien, hormis un peu de volonté !

  • Profitez de votre temps : cela signifie qu’il est important de s’autoriser à pouvoir s’accorder du temps pour soi, ne rien faire ou pratiquer des activités qui vous sont agréables, méditer
  • Créez : le processus créatif permet d’éliminer l’énergie négative et nous permet de lâcher prise avec ses pensées
  • Faites de l’exercice : vous le savez et ne le faites pas. Pourquoi ? cela apporte beaucoup de satisfactions au mental et au physique. Pour commencer, quelques mouvements quotidiens : étirements des muscles, lever les bras, plier les jambes et se relever, monter les escaliers …
  • Respirez profondément : Il est important de savoir expirer. La respiration profonde tente de vaincre le stress par la provision d’oxygène et regénère le sang et les cellules du cerveau. Une bonne respiration consciente favorise la décontraction des vertèbres cervicales. Le souffle apporte la paix, la confiance et la sérénité. La respiration ventrale ou abdominale est relaxante et déstressante. Bien respirer provoque des changements bénéfiques psychologiques et physiologiques.
  • Sortez, prenez l’air ! en respirant de façon libre !
  • Buvez de l’eau, nourrissez-vous en conscience,

Pour le reste, si cela vous semble impossible ou difficile et que vous ne cessez de ressassez, il est temps pour vous de prendre soin de vous. Qu’est-ce qui vous empêche de vous faire aider ?

Help ! Je n’en peux plus ! Comment survivre à mon quotidien ?

Dans le cadre de mon activité, je reçois actuellement des personnes qui se présentent comme épuisées, avec des douleurs physiques importantes. Depuis 1 an désormais, les phénomènes de COVID et son lot de décisions mouvantes, nécessitent des adaptations permanentes pour répondre aux exigences législatives et sanitaires. Entre les activités des enfants qui s’arrêtent et reprennent puis s’arrêtent, la peur du virus pour soi et pour ses proches, la fermeture des magasins avant 18h et enfin notre vie sociale devenue quasi inexistante, tous les repères que l’on pensait immuables ont explosé. Au travail également, il a fallu s’adapter : télétravail depuis mars pour certains, peur du virus, relations humaines bouleversées, tout en maintenant les exigences de résultats.

Bref, vie personnelle, vie sociale, vie professionnelle tout bouge en permanence. Et il semblerait que cela ne soit pas fini.

Vous pouvez penser que j’écris des banalités. Rappelez vous. Avant cette pandémie et ses conséquences, il n’était déjà pas facile de trouver un équilibre personnel. Vous tiriez sur la corde, vous étiez fatigué(e) pour ne pas dire plus. Le confinement a eu ce mérite de vous reposer, pour d’autres d’accroître votre stress. C’est l’objet de ce papier. J’attire votre attention sur un phénomène qui vous guette si vous n’y prêtez pas garde : le burn out, le bore out ou le brown out.

Kesako ?

Le burn out : Vous vous sentez fatigué dès le matin et vous avez peine à prendre le chemin de votre travail. Vous êtes irritable et ne prenez pas le temps de vous reposer. Vos amis trouvent que vous avez perdu votre humour et votre bonne humeur… Le burn-out exprime le syndrome de l’épuisement professionnel. Il signifie également « s’éteindre », saturer, épuiser… Selon l’OMS, le burn out se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail ». Il est provoqué par une surcharge de travail, un surengagement émotionnel, une pression permanente ou des objectifs irréalisables. Attention à ne pas confondre burn out avec surmenage (excès de fatigue résultant d’un excès d’activité qui se régule après le repos ou un rythme normal) ou dépression. Le burn out est toujours lié au travail. Il résulte d’un long processus durant lequel la personne atteinte est en situation de stress chronique. La méconnaissance des signes d’alerte aboutit à un effondrement progressif des ressources psychiques, physiques et émotionnelles.

Le bore out est un syndrome d’épuisement professionnel par l’ennui. Ce syndrome toucherait environ 30 % des personnes actives en France.

Le brown out est un mal être professionnel lié à l’absurdité et au non-sens des tâches à accomplir. Les symptômes du brown out sont la démotivation et le désinvestissement. Ils grandissent en même temps qu’une perte de repères et de confiance dans le rôle social du travail. Les signes sont l’irritabilité, fatigue, colère intempestive ou humeur dépressive. Intérieurement , le sujet est en perte de confiance et d’estime de soi. Le brown out toucherait plus de 50 % de personnes actives plus ou moins désengagées ou démotivées par leur travail.

Quelques conseils à faire tous les jours. Si ! Si ! c’est possible !

1- Posez vous dans un endroit calme et coupez votre portable
2- Prenez une respiration calme
3 – Connectez vous à votre corps et sans jugement, repérez les zones de tensions et/ou de douleurs. Respirez le plus calmement possible. Si vos pensées polluent ce moment, laissez les passer en vous concentrant à nouveau sur votre corps et identifiez les signaux éventuels que votre corps vous transmet. Soyez patient et indulgent avec vous. La perfection n’existe pas!!
4 – Demandez vous ce qui a été positif dans votre journée. Si si ! il y en a plus que vous ne le pensez…
5 – Vous êtes vous fait plaisir ? avez-vous fait une chose qui vous tenait à coeur ?
6 – Au moment de vous endormir, replacez dans votre mémoire les choses positives que vous avez identifiées au point 4. N’oubliez pas que l’on dort comme on s’endort… c’est-à-dire avec nos dernières pensées.

Tout cela vous semble impossible ? Attention danger ! Prenez le temps de consulter un professionnel qui saura vous aider à dépasser cette période difficile et anxiogène .

*source: AEDIS Editions

Nouveau Dispositif FNE

L’Etat a décidé de mettre en place un nouveau dispositif FNE-Formation pour les salariés en activité partielle afin de monter en compétences.

➡ Anticiper votre reprise via notre offre FNE Formation renforcé !

L’Etat a mis en place un dispositif de formation dédié aux salariés en activité partielle ou en activité partielle de longue durée : le FNE Formation Renforcé. Le FNE Formation intervient pour soutenir et encourager des formations (prise en charge d’une partie du coût pédagogique par l’état) profitables au salarié.

↘ Face à cette situation inédite, je me suis associée avec Essentia35 et plusieurs consultants formateurs, chacun expert dans son domaine.

Notre objectif commun :
– Proposer aux entreprises et salariés concernés, un large panel de formations.
– Assurer la continuité de l’activité des entreprises face aux transformations liées aux mutations économiques
– Renforcer l’employabilité des salariés en développant de nouvelles compétences attendues sur le marché du travail∙

↘ Pour en savoir plus, voici le document qui vous dirigera vers le descriptif des formations : https://urlz.fr/ejO8 .

Prendre soin de soi pour prendre soin des autres

Le COVID nous invite à repenser à la protection de soi pour prendre soin des autres. C’est tout l’objet du port du masque, de la distanciation et depuis cette semaine du couvre-feu dans certaines régions et de nouvelles restrictions sanitaires .

Ces décisions ont été prises par l’augmentation des malades dans nos hôpitaux. Notre personnel soignant est une nouvelle fois en première ligne et il a toute mon admiration.

Plus largement, l’impact de ce virus a un impact social important et nous tous, quelle que soit notre situation, sommes impactés par cette période : impact économique, social, sanitaire. De nombreux professionnels sont investis dans l’accompagnement de nous tous : conseillers de l’emploi, personnels soignants, aides à domicile…

Il m’est impossible de rester insensible à la difficulté actuelle de ce que vivent ces professionnels.

A tous ceux qui prennent soin d’autrui, j’ai créé une formation que je propose d’adapter sur mesure à votre quotidien pour mieux vivre cette période extraordinaire.

Pour retrouver une nouvelle dynamique personnelle et confiance en soi

En 2009, ma vie était décevante. Malgré l’aide de mes proches, j’étais déprimée et sans projet professionnel. Je me sentais vidée, triste, nulle, négative. C’est alors qu’une de mes relations m’a fait découvrir le développement personnel. Pendant 2 ans, je suis sortie de mon isolement et ai suivi un cursus pour devenir actrice de ma vie. Cela a changé ma vie et pourtant j’étais pour le moins dubitative au départ !

Petit à petit, malgré une forme de brouillard mental, j’ai repris pied. J’ai entrepris des études en relation d’aide pour comprendre le fonctionnement de l’être humain car j’avais besoin de comprendre comment j’avais pu en arriver là. J’ai découvert que nous sommes tous dans des processus inconscients ou non qui aboutissent à notre réalité. Il faut alors détricoter ces processus, les comprendre pour pouvoir librement décider de notre sort.

Une dizaine d’années plus tard, je forme et accompagne des personnes pour leur donner des clés pour sortir des processus négatifs : manque de confiance en soi, peur du regard des autres, difficultés pour s’affirmer, stress, trouver du travail….

Pourquoi ne pas retrouver un sens à votre vie, de ramener du positif dans votre quotidien ! J’ai animé de nombreux groupes, je sais que par votre implication personnelle, par la force du groupe, vous aussi pouvez y arriver !

C’est la rentrée !

Ici en Bretagne, ce week-end me semble bien automnal. Le temps est morose et gris. J’espère que le soleil va poindre le bout de son nez pendant quelques heures.

Cela me donne toutefois l’occasion de partager avec vous d’un sujet qui m’a beaucoup préoccupée et me préoccupe toujours. Celui de la charge mentale.

Qui n’a pas entendu parler de ce sujet ? Moi-même avec 3 enfants, devenus adultes et adolescents, j’ai été confrontée à cette gestion de mon quotidien.

Cependant, le sujet qui m’interpelle aujourd’hui est celui de la charge mentale de nos enfants et adolescents.

En tant que parents, nous souhaitons le meilleur pour eux et voulons leur construire un bel avenir. Nous souhaitons mettre toutes les chances de leur côté pour qu’ils trouvent leur voie et qu’ils soient heureux. De plus, la pression éducative, médiatique, culturelle nous incitent à être un parent « idéal », c’est-à-dire disponibles, bienveillants, à l’écoute… Bref, beaucoup d’injonctions, souvent contradictoires par ailleurs, qui nous « obligent » à donner le maximum pour eux.

En cette rentrée, je vous invite à réfléchir à l’emploi du temps de vos enfants. Leur reste-t-il du temps pour se reposer ? lire ? rêver ? s’ennuyer ? s’amuser ? voir leurs copains ? rire ?

Leur permettre cela permet à vos enfants de se centrer sur eux-mêmes, savoir ce qu’ils aiment ou non, inventer des jeux, se chamailler (oui je sais, c’est pas cool pour nous parents) bref créer LEUR vie. Et notre rôle de parents, n’est-il pas de les accompagner à se trouver ? savoir qui ils sont ? pour que adultes, ils puissent prendre leurs décisions avec sérénité et confiance.

Belle rentrée à tous !